La Toupie  >  Dictionnaire  >  Dystopie

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Dystopie



Définition de dystopie


Etymologie : de l'anglais dystopia, composé du préfixe grec dys, mauvais, difficile, erroné et de topos, lieu.

En médecine, une dystopie est une anormalité d'un organe.
Exemple : Une dystopie orbitaire est une différence de hauteur des orbites.

Une dystopie est une forme de récit de fiction qui se déroule dans une société imaginaire organisée de telle manière que ses membres ne peuvent accéder au bonheur. Elle est la conséquence de la mise en application intégrale d'une idéologie, existante à notre époque, censée conduire à un monde parfait et à rendre les gens heureux, du point de vue du discours officiel. Mais le vécu des habitants au quotidien s'avère fort différent et s'apparente au cauchemar avec, par exemple, une uniformisation de la pensée et une perte de liberté. S'accompagnant souvent de la révolte d'un héros qui retrouve lucidité et conscience de soi, le roman devient alors une dénonciation des risques néfastes que représente une idéologie ou une pratique. Le modèle du genre est le roman "1984" de George Orwell (1948).
Synonymes : contre-utopie, anti-utopie.

Autres exemples :
  • Le meilleur des mondes, d'Aldous Huxley (1932),
  • La Kallocaïne, de Karin Boye (1940),
  • Fahrenheit 451, de Ray Bradbury (1953),
  • Un Bonheur insoutenable, de Ira Levin (1970),
  • Globalia, de Jean-Christophe Rufin (2004).
L'impact de ces romans sur la science-fiction a souvent conduit à qualifier de dystopie toute oeuvre d'anticipation sociale décrivant un futur sombre.

La dystopie s'oppose à l'utopie.


    >>> Terme antinomique : Utopie

    >>> Bibliographie : 1984 (George Orwell, Editions Gallimard, Paris, 1972)

    >>> Bibliographie : 2084 : La fin du monde (Boualem Sansal, Editions Gallimard, Paris, 2015)


Accueil     Dictionnaire     Haut de page