La Toupie  >  Dictionnaire  >  Doxosophe, doxosophie

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Doxosophe, doxosophie


"Pour moi, les doxosophes, ce sont les savants apparents de l'opinion, ou des apparences, c'est-à-dire les sondeurs et les analystes des sondages, ces gens qui nous font croire que le peuple parle, que le peuple ne cesse de parler sur tous les sujets importants. Mais ce qui n'est jamais mis en question, c'est la production des problèmes qui sont posés au peuple."
Pierre Bourdieu - 1930-2002 - Les usages sociaux de la science


Définition de doxosophe, doxosophie


Etymologie : composé du grec ancien doxa, opinion, avis, jugement, rumeur, et de sophia, connaissance, savoir, sagesse.

Utilisé par le philosophe grec Platon (vers 427-Athènes vers 348 ou 347 avant J.-C.), le terme doxosophe a acquis sa notoriété grâce au sociologue Pierre Bourdieu (1930-2002) qui définit de manière ironique les doxosophes comme ceux qui se consacrent à la transmission d'une doxa sans jamais la remettre en cause, par opposition aux philosophes.

Le terme doxosophe est employé avec une connotation négative et sert à dénoncer des experts, politologues, commentateurs, journalistes et autres "faiseurs d'opinion", qui, par sondages interposés, interviennent dans les médias pour diffuser une pensée censée représenter celle de l'opinion publique.
Synonyme : spécialiste de l'opinion.


La doxosophie est l'art de transmettre une doxa au peuple.

Le philosophe et essayiste Vincent Cespedest définit la doxosophie comme un "discours démagogique prescrivant ce que les gens veulent qu'on leur prescrive : opinions rebattues, conseils de bon sens, leçons de zenification pour une zombification des foules "incontrôlables"" (Je t'aime : Une autre politique de l'amour, 2013)



Accueil     Dictionnaire     Haut de page