La Toupie  >  Dictionnaire  >  Doxa

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Doxa


"Au sein des sociétés dominantes d'Occident, notamment, de plus en plus de femmes et d'hommes se mobilisent, luttent - affrontent la doxa néolibérale sur la fatalité des hécatombes."
Jean Ziegler - Destruction massive - Géopolitique de la faim, 2011


Définition de doxa


Etymologie : du grec ancien doxa, opinion, avis, jugement, rumeur. Dans l'Antiquité grecque, le mot doxa a été utilisé principalement chez les philosophes et auteurs grecs Parménide, Empédocle, Démocrite, Antiphane, Pythagore ou Platon.

En sociologie et en philosophie, le terme doxa désigne, pour une civilisation donnée, l'ensemble des opinions communes à ses membres, considérées comme évidentes, qui s'imposent sans discussion et sans avoir besoin d'être étayées par des arguments. En rapport avec un comportement social, elles sont à la base des différentes formes de communication, hormis celles de la science et des mathématiques.
Synonyme : opinion publique.

Plus ou moins homogène, la doxa est constituée d'opinions pouvant être confuses ou pertinentes, de présuppositions communément admises, de maximes, de préjugés populaires, qu'ils soient positifs ou négatifs. Le concept de doxa peut être utilisé en sémiologie, dans l'étude du discours, en sociologie et en épistémologie.

Chez le philosophe et logicien d'origine autrichienne Edmund Husserl (1859-1938), la doxa est l'ensemble des croyances et des idées non objectives, qu'il oppose à l'épistémè (ensemble du savoir et des connaissances scientifiques d'une époque).



Accueil     Dictionnaire     Haut de page