La Toupie  >  Dictionnaire  >  Déstalinisation

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Déstalinisation



Définition de la déstalinisation


Etymologie : du latin de, préfixe de cessation, et du nom de Joseph Staline, "l'homme d'acier" en russe (Jossip Vissarionovitch Djougatchvili, 1879-1953), homme d'Etat et dirigeant de l'Union Soviétique de 1924 à 1953.

Le terme "déstalinisation" désigne la politique menée en URSS et dans les démocraties populaires, pour supprimer toutes les caractéristiques autoritaires du régime tyrannique mis en place par Joseph Staline.

Commencée dès la mort de Staline en 1953, la déstalinisation est officialisée par Nikita Khrouchtchev (1894-1971), Premier secrétaire du PCUS, qui divulgua lors du XXe congrès du parti le "rapport secret" sur les crimes de Staline. Bien que connu en Occident, le rapport ne sera publié en URSS qu'à la fin des années 1980.

Le rapport dénonce les déportations massives, les arrestations arbitraires, l'incapacité de Staline dans les préparatifs de guerre et son caractère irascible. Il s'en prend surtout au culte de la personnalité, faisant le procès du dictateur soviétique, sans remettre en cause le parti communiste, ni les choix de politique économique (planification et collectivisation) faits depuis l'accession de celui-ci au pouvoir.
Ainsi, pour la Pravda, "le culte de la personnalité est un abcès superficiel sur l'organe parfaitement sain du parti". [...] "La glorification d'un individu, son élévation au rang de surhomme doté de qualités surnaturelles comparables à celles d'un dieu" sont seuls à bannir car "contraires aux principes du marxisme-léninisme."
Le corps de Staline, exposé aux côtés de celui de Lénine au mausolée de la Place Rouge, fut retiré et inhumé. La quasi-totalité des statues le représentant furent démontées. Les prisonniers politiques ont été progressivement réhabilités.

Les intellectuels qui, au-delà de la personnalité de Staline, espéraient une remise en cause globale du système soviétique seront très vite déçus. En effet, le parti communiste continua d'accaparer le pouvoir et contraignit Nikita Khrouchtchev à démissionner en 1964 pour empêcher toute poursuite de la déstalinisation qui aurait pu remettre en cause son hégémonie.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page