La Toupie  >  Dictionnaire  >  Désobéissance civile

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Désobéissance civile


"La désobéissance civile implique en effet la défense d'un intérêt qui dépasse l'intérêt strictement individuel de celui qui la pratique. Elle tire sa légitimité du fait qu'elle affirme défendre justement l'intérêt général contre des pratiques, une politique, des lois qui le contrediraient."
Xavier Renou - Petit manuel de désobéissance civile, 2009


Définition de la désobéissance civile


La désobéissance civile est une forme de résistance passive qui consiste à refuser d'obéir aux lois ou aux jugements d'ordre civil. Elle a pour objectif d'attirer l'attention de l'opinion publique sur le caractère inique ou injuste d'une loi avec l'espoir d'obtenir son abrogation ou son amendement. Ceux qui pratiquent la désobéissance civile sont prêts à encourir les peines, dont l'emprisonnement, qui pourraient leur être infligées pour avoir enfreint la loi.

Les principes de mode d'action ont été exposés pour la première fois par Henry David Thoreau, écrivain américain (1817-1862) dans son essai, la "Désobéissance civile" (1849). Il faisait suite à son refus de payer un impôt devant financer la guerre contre le Mexique. Pour Henry David Thoreau, c'est de l'individu que l'Etat détient son pouvoir.


Caractéristiques généralement admises de la désobéissance civile :

  • une infraction consciente et intentionnelle,
  • un acte public ayant une valeur symbolique, pour sensibiliser la majorité "endormie",
  • un mouvement collectif,
  • l'utilisation de moyens pacifiques,
  • l'acceptation des risques de sanction,
  • l'appel à des principes éthiques "supérieurs".


Les deux principales actions de désobéissance civile furent :
  • les actions non violentes de conduites par Gandhi (1869-1948), avec le mot d'ordre "satyagraha" ("chemin de la vérité") pour dénoncer les lois injustes de l'empire colonial britannique et qui aboutirent à l'indépendance de l'Inde.

  • le mouvement des droits civiques dirigé par le pasteur Martin Luther King, aux États-Unis, pour abolir les lois de ségrégation raciale.

Exemples de mouvements ayant mis en pratique les principes de désobéissance civile :
Alors que la désobéissance civile est vaine dans un régime autoritaire, beaucoup de théoriciens ou d'acteurs de ce mode d'action y voient une valeur ajoutée à la démocratie en permettant d'éclairer la majorité silencieuse lors de dérives dans son fonctionnement. Ce serait ainsi un moyen de régénérer la démocratie et de la renforcer en revenant à ses principes fondamentaux.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page