La Toupie  >  Dictionnaire  >  Déculturation

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Déculturation



Définition de déculturation


Etymologie : composé du préfixe de cessation dé-, de culture et du suffixe -ation qui marque l'action de quelque chose ou de quelqu'un.

La déculturation est la perte ou l'altération de l'identité culturelle d'un peuple au profit d'une nouvelle culture ou de celle d'un individu de ce peuple ayant émigré dans un autre pays.
Antonymes : acculturation, assimilation.
Par extension, la déculturation peut être l'abandon volontaire ou le rejet de certaines normes culturelles.

Le terme déculturation est utilisé en :
  • ethnologie, pour rendre compte de la disparition de la culture traditionnelle d'une population ou d'une ethnie sous l'influence d'une autre : colonisation, ethnocide, etc.
    Exemples : la déculturation des indiens d'Amérique, des aborigènes d'Australie.

  • politique, pour exprimer le risque de voir la culture d'un pays remplacée par celle provenant d'une vague importante d'immigration. Le concept de déculturation est en général relayé par des mouvements identitaires ou anti-immigrations qui voient dans l'afflux massif de populations étrangères, de culture musulmane notamment, le risque de voir la culture européenne disparaître à terme sous la pression de ceux qui ont été autrefois colonisés (théorie du grand remplacement démographique).



Accueil     Dictionnaire     Haut de page