La Toupie  >  Dictionnaire  >  Croissance endogène, exogène

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Croissance endogène, exogène



Définition de croissance endogène, exogène


Etymologie : d'endogène : du grec ancien endov, dedans (sans mouvement), et de gène, du grec gennân, engendrer.

L'adjectif endogène qualifie ce dont la cause est interne, ce qui est produit, ce qui émane de l'intérieur d'un organisme ou d'une structure, en dehors de tout apport ou influence extérieure.
Il s'oppose à exogène.
Exemple : une intoxication endogène.

Croissance endogène

On appelle croissance endogène, non pas une forme de croissance, mais une théorie qui explique la croissance économique par des facteurs endogènes comme le développement du capital humain, les savoir-faire, le progrès technique

Cette théorie remet en question le modèle édicté par l'économiste américain Robert Solow (dit "modèle de croissance exogène") pour lequel le progrès aurait pour origine des facteurs extérieurs à la production, sans pour autant en expliquer la cause, et qui conclut à une convergence des économies vers un état de croissance stationnaire, ce qui n'a pas été constaté.

La théorie de la croissance endogène a son origine en 1986 dans un article de Paul Romer, intitulé "Increasing Returns and Long Run Growth", qui lie la croissance au comportement, aux initiatives et au développement des compétences des agents économiques. Développée notamment par Paul Romer, Robert E. Lucas, et Robert Barro, elle est devenue l'un des sujets d'étude majeur en sciences économiques.

La théorie de la croissance endogène met l'accent sur quatre facteurs qui influent sur le taux de croissance économique :


Accueil     Dictionnaire     Haut de page