La Toupie  >  Dictionnaire  >  Compassion

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Compassion


"Aujourd'hui, le milieu des banquiers-traders-casino-Davos ne se fait guère remarquer par sa compassion pour les opprimés."
Susan George - Leurs crises, nos solutions, 2010


Définition de compassion


Etymologie : du latin compassio, souffrance commune, sympathie, compassion, composé de com-, avec et passio, action de supporter, souffrance.

En langage soutenu, la compassion est le sentiment qui nous fait partager le malheur des autres. C'est la capacité à percevoir ou à ressentir les maux dont ils souffrent et à vouloir y remédier. Composante de la nature humaine, elle entraîne une réaction de solidarité et d'entraide.
Synonymes et variantes : apitoiement, commisération, empathie, miséricorde, pitié.
Antonymes : dureté, indifférence, insensibilité.

La compassion doit être distinguée de la pitié qui a une connotation de condescendance, de la commisération et de la miséricorde qui ont une connotation religieuse, ainsi que de l'apitoiement qui a une composante de complaisance. Dans la société moderne et laïque, le terme compassion est relativement peu utilisé et avec pudeur. Les notions d'égalité, de dignité, de fraternité, de mutualité, de solidarité lui sont préférées.

Dans la culture chrétienne, la Compassion est souvent associée à la Pitié, synonyme de compassion du Christ, notamment envers ses bourreaux.

Dans la liturgie catholique, la Compassion est la fête célébrée en mémoire des douleurs de la Vierge Marie. Elle est aussi appelée la fête de Notre Dame des 7 Douleurs.


Le verbe compatir signifie être touché de compassion pour les malheurs d'autrui, supporter les fautes et les faiblesses de son prochain avec indulgence.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page