La Toupie  >  Dictionnaire  >  Club de Rome

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Club de Rome



Définition de Club de Rome


Le Club de Rome est un groupe de réflexion (think tank) international fondé en 1968 et composé d'économistes, de scientifiques, de hauts fonctionnaires et d'industriels de différents pays. Il s'est donné pour but de réfléchir sur les problèmes complexes auxquels toutes les sociétés doivent faire face, qu'elles soient industrialisées ou en développement.

Il doit son nom au lieu de sa première réunion, à l'Accademia dei Lincei, à Rome. A sa création, il était piloté par Aurelio Peccei, membre italien du conseil d'administration de Fiat, et Alexander King, un scientifique et fonctionnaire écossais.

Le Club de Rome s'est rendu célèbre en 1972 en publiant son premier rapport, le rapport Meadows ("The Limits of Growth", traduit en français par "Halte à la Croissance ?") sur l'avenir du modèle de croissance économique. Réalisé par des scientifiques du Massachussetts Institute of Technology (MIT), il prédisait que la croissance matérielle perpétuelle entraînerait tôt ou tard une dégradation des conditions de vie et de la démographie.

Cette interpellation intervint après une période de croissance sans précédent dans les pays développés ("Les Trente Glorieuses") qui laissait croire que cette croissance était sans limite. Les raisons de la dégradation annoncée sont inhérentes à la nature limitée de nombreuses ressources de matières premières et d'énergie et aux conséquences du développement industriel sur l'environnement (déchets, pollutions, etc.).

Le rapport annonçait un futur inquiétant pour l'humanité et les prémices d'un effondrement. A l'époque, beaucoup lui ont reproché son exagération dans ses prédictions, même s'il ne prévoyait pas d'épuisement des ressources ni d'évènements catastrophiques avant 2010.
"Les notions de développement durable et d'empreinte écologique font du Club de Rome un précurseur. Si, au XXIe siècle, la majorité s'accorde à prendre en compte les problématiques environnementales, d'autres n'acceptent pas ces analyses qui impliquent beaucoup de remises en question. Ils s'en prennent parfois au Club de Rome, à l'origine de ce qu'ils pensent être du catastrophisme." (Wikipédia)



Accueil     Dictionnaire     Haut de page