La Toupie  >  Dictionnaire  >  Cens, censitaire

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Cens, censitaire



Définition de cens et de censitaire


Etymologie : du latin census, cens, recensement, état de fortune, de revenus, contributions annuelles, dérivé du verbe censere, évaluer la fortune et le rang de chacun, faire le recensement.

Dans l'Antiquité romaine, le cens était le dénombrement des citoyens et l'enregistrement de leurs noms, résidences et fortune. Il avait lieu tous les cinq ans.

En droit féodal, le cens désignait la redevance que certains détenteurs de biens devaient payer annuellement au seigneur du fief dont ils relevaient.

Dans certains régimes politiques, le cens est la quotité d'imposition, ou seuil d'imposition, qui conditionne le droit pour un citoyen d'être électeur (cens électoral) ou d'être éligible (cens d'éligibilité). Ce fut le cas notamment en France sous la Restauration.

L'adjectif censitaire qualifie :
  • une personne qui payait le cens,
  • ce qui est fondé sur le cens. Ex : un système électoral censitaire.

Un censitaire est :
  • une personne assujettie au paiement du cens à un seigneur,
  • un électeur ou un candidat éligible en raison du cens qu'il paye.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page