La Toupie  >  Dictionnaire  >  Cartel

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Cartel



Définition de cartel


Etymologie : de l'italien cartello, affiche, lettre de défi), venant du latin charta, feuille de papier.

Dans le droit ancien, le cartel désigne une déclaration solennelle par laquelle un seigneur communique ses griefs à un autre seigneur et le défiait, ce qui annonçe une entrée en guerre. Le mot est aussi utilisé pour les provocations en duel.

En économie, un cartel est une entente conclue de manière explicite ou tacite entre plusieurs entreprises indépendantes d'un même secteur d'activité, dans le but de limiter la concurrence, de contrôler le marché et de maximiser leurs profits.

Les accords peuvent porter sur la répartition et le volume de la production, le contrôle de la distribution et la fixation des prix, ce qui génère un sur-profit. La tentation peut être forte pour les entreprises en situation d'oligopole (marché ne comportant qu'un petit nombre de vendeurs) de recourir aux ententes.

On parle d'entente illicite lorsque l'accord empêche, restreint, ou fausse le jeu normal de la concurrence. Les cartels qui portent préjudice aux consommateurs en les privant des effets positifs de la concurrence sont illégaux dans la plupart des pays.

En politique, un cartel est un accord passé entre des partis, des organisations, des syndicats, en vue d’une action commune déterminée. En 1924, en France, la coalition des partis de gauche (républicains socialistes, les socialistes SFIO, les radicaux socialistes et la gauche radicale), sous le nom de Cartel des gauches accède au pouvoir en emportant les élections législatives.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page