La Toupie  >  Dictionnaire  >  Cabinet fantôme ou Shadow cabinet

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Cabinet fantôme ou Shadow cabinet



Définition de cabinet fantôme ou shadow cabinet


L'expression "cabinet fantôme" est la traduction de l'anglais "shadow cabinet" qui désigne, dans les pays ayant un système parlementaire similaire à celui du Royaume-Uni (dit système de Westminster) une équipe de membres influents de l'"opposition officielle", constituée en une sorte de "gouvernement virtuel". Le "cabinet fantôme", institution officiellement reconnue, est constitué par le chef du principal parti de l'opposition.

Chacun des "ministres fantômes" a pour mission d'analyser le budget, de surveiller et de critiquer la politique du ministre en place. Le "cabinet fantôme" est un moyen très pragmatique de questionner la politique de la majorité en place dans chaque domaine d'intervention de l'Etat et de préparer une politique alternative. Ses membres, porte-parole de leur parti dans leur domaine, sont ainsi préparés, par leur connaissance des dossiers, à devenir éventuellement ministres le jour où leur parti remporte les élections.

Synonymes parfois utilisés : gouvernement de l'ombre, contre-gouvernement, contre-cabinet, contre-ministres.

Dans d'autres pays, des pratiques comparables peuvent être mises en place. Exemples :
  • équipes d'experts en Allemagne,
  • contre-gouvernement en France,
  • "cabinet suivant" au Japon en 1999,
En France, l'usage des "contre-gouvernements" inspirés du système britannique reste ponctuel en raison d'une conception plus idéologique et tout en "posture" de la politique. Il a été initié en 1965 par François Mitterrand après son échec à l'élection présidentielle.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page