La Toupie  >  Dictionnaire  >  Cabinet ministériel

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Cabinet ministériel


"Une esthétique du pouvoir a remplacé l'exercice du pouvoir concédé à des entourages mondains, des experts technocratiques, des analystes financiers, des éminences lovées dans des cabinets ministériels plus habiles à flatter qu'à trancher."
Jacques Chirac - La France pour tous


Définition de cabinet ministériel


Etymologie : de cabine, venant de cabane, du latin capanna, cabane.

Un cabinet est une petite pièce retirée d'une habitation qui est destinée à différents usages (ex : Cabinet de toilette). Un cabinet peut être aussi une pièce réservée au travail, à l'étude (ex cabinet de travail) ou un ensemble de locaux utilisés par des membres d'une profession libérale pour recevoir leurs clients (ex: cabinet médical, d'architecte).

Un cabinet ministériel est l'ensemble des collaborateurs directs d'un ministre. Il est constitué de personnes ayant sa confiance et de fonctionnaires détachés qui l'assistent et le conseillent dans sa mission de direction des services dont il a la charge et dans sa communication avec l'extérieur.

Les membres du cabinet sont nommés par arrêtés du ministre ou du secrétaire d'Etat. Organisé par le décret du 28 juillet 1948, le cabinet ministériel est constitué :
- d'un directeur de cabinet,
- d'un chef de cabinet,
- d'un chef de secrétariat particulier,
- de conseillers techniques.

Il est parfois reproché aux cabinets une emprise trop forte sur les administrations et un filtrage entre celles-ci et le ministre qui nuisent à la transparence et à l'efficacité de gestion.

Autrefois le terme "cabinet" désignait l'ensemble des ministres et secrétaires d'État qui formait le Conseil du gouvernement. Le Conseil de cabinet était présidé par le Premier ministre.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page