La Toupie  >  Dictionnaire  >  Bancocratie

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Bancocratie



Définition de bancocratie


Etymologie : du mot banque et du grec dêmos, peuple, et kratos, pouvoir, autorité.


Le terme bancocratie désigne, avec un sens péjoratif, le pouvoir détenu par les banquiers. C'est le constat que le pouvoir se trouve, de fait, entre les mains des grandes banques et que celles-ci exercent leur domination sur la vie publique et ont une forte influence sur l'Etat.

Le mot bancocratie a été utilisé pour la première fois en 1848 par Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865) dans "Système des contradictions économiques" :
"Au fanatisme de la concurrence, ils [les producteurs] joignirent les fureurs de la roulette. La bancocratie a changé leur caractère et leurs idées."

Il a été repris en 1862 par Proudhon dans sa "Théorie de la propriété" (Chapitre VII,
Équilibration de la propriété. Système de garanties.)
"La Révolution française vient à son tour inaugurer, consacrer et vulgariser la propriété, et de nouveau nous voyons celle-ci, à moins de soixante-dix ans d'existence, se déshonorer par le plus lâche égoïsme et le plus scandaleux agiotage, minée par la bancocratie, attaquée par le gouvernementalisme, démonétisée par les sectes, dépouillée sans combat de sa prérogative politique, livrée à la haine des classes travailleuses, et prête à subir avec reconnaissance le dernier des affronts, sa conversion en une redevance pécuniaire."

L'emploi du mot bancocratie s'est répandu dans la seconde moitié du XIXe siècle en raison de l'influence démesurée qui était alors prêtée aux "banques israélites".

Le développement phénoménal de la "haute finance" dans les années 1990 et 2000 et la responsabilité des banques dans la crise financière de 2008 ont été l'occasion de remettre au goût du jour l'usage du mot bancocratie.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page