La Toupie  >  Dictionnaire  >  Aulique

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Aulique



Définition de aulique


Etymologie : du latin aulicus, princier, de cour, apparenté au latin aula, palais, cour d'un souverain.

L'adjectif aulique qualifie ce qui est relatif ou qui appartient à la cour d'un souverain ou à l'entourage de celui-ci.

Il s'est plus particulièrement appliqué à certaines institutions de l'Empire germanique, comme le Conseil aulique (Cour supérieure de l'Empire) ou la Chambre aulique.

Un aulique est une thèse soutenue par un étudiant en théologie pour devenir docteur, à qui l'on remet un bonnet.

Extraits de l'Encyclopédie de d'Alembert :
"AULIQUE, adjectif. (Histoire moderne) Dénomination de certains officiers de l'empereur qui composent une cour supérieure, un conseil dont la juridiction s'étend à tout en dernier ressort sur tous les sujets de l'Empire, dans les procès dont il connaît. Voyez EMPEREUR, EMPIRE. Nous disons conseil aulique, cour aulique, chambre aulique, conseiller aulique, etc.

Le conseil aulique est établi par l'empereur, il en nomme les officiers ; mais l'électeur de Mayence a droit de visite. Il est composé d'un président catholique, d'un vice-chancelier présenté par cet électeur, & de dix-huit assesseurs ou conseillers, dont neuf sont protestants, et neuf sont catholiques. [...]

Le conseil aulique n'a été originairement institué que pour connaître des différends entre les sujets des empereurs. On y a depuis porté les contestations des sujets de l'Empire, & il s'est attribué sur la chambre impériale de Spire ou de Wetzlar, une espèce de droit de prévention, qui ne se souffre pourtant que dans les procès des particuliers : les princes n'ont pas encore reconnu cette juridiction. [...]

AULIQUE (Théologie), nom qu'on donne à l'acte ou à la thèse que soutient un jeune théologien dans quelques universités, et particulièrement dans celle de Paris, le jour qu'un licencié en Théologie reçoit le bonnet de docteur, et à laquelle préside ce même licencié, immédiatement après la réception du bonnet."




Accueil     Dictionnaire     Haut de page