La Toupie  >  Dictionnaire  >  Agnotologie

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Agnotologie

Science de l'ignorance


"L'ignorance est la nuit qui commence l'abîme."
Victor Hugo - Les Quatre vents de l'esprit - 1881


Définition de l'agnotologie


Etymologie : de l'anglais agnotology, composé du préfixe a-, privatif, du grec gnôsis, savoir, connaissance, et de logos, étude.

L'agnotologie ou science de l'ignorance est un néologisme créé en 1992 par Robert Proctor, professeur d'Histoire des Sciences (Université de Stanford), pour désigner l'étude des diverses formes de l'ignorance et, en particulier, de la manière dont la société la produit, l'entretient ou la propage.

L'agnotologie analyse les mécanismes cognitifs qui conduisent à la formation du doute dans la population, notamment les méthodes utilisées par les lobbies lorsque leurs intérêts sont menacés par des révélations scientifiques. C'est ainsi que l'industrie américaine du tabac a longtemps financé et mis en avant des "études" trompeuses sur de supposés bienfaits de la cigarette.
"On le sait moins, mais les entreprises du tabac ont aussi subventionné, avec des sommes considérables, de la très bonne recherche biomédicale, dans des domaines comme la virologie, la génétique, l'immunologie, par exemple. Plusieurs Prix Nobel ont eu leurs travaux financés ainsi. Mais cette recherche n'était suscitée qu'à des fins de documenter ce qui pouvait causer des maladies possiblement attribuables au tabac : lors des procès contre l'industrie, les avocats des industriels mettaient toujours en avant les risques viraux, les prédispositions familiales, etc., pour dédouaner la cigarette."
Robert Proctor cité par Le Monde - L'ignorance : des recettes pour la produire, l'entretenir, la diffuser - 3 juin 2011)

Les méthodes de production de l'ignorance utilisées par les fabricants de cigarettes ont fait des émules parmi les grandes entreprises, dans bien d'autres domaines, chaque fois que leurs intérêts financiers sont en jeu et/ou que l'Etat peut être tenté de réguler l'activité économique :
  • utilisation de pesticides,
  • dangerosité de certains médicaments,
  • réchauffement climatique,
  • nocivité des ondes électromagnétiques de la téléphonie,
  • extraction des gaz de schistes,
  • etc.
Exemples de stratégies agnotologiques mises en ouvre :
  • Financer des "think tanks" qui rémunèrent des scientifiques pour réaliser des études cherchant à contrecarrer les arguments de leurs détracteurs.
  • Publier des livres, des rapports, des tribunes sous une forme qui ressemble à de la production scientifique (notes de bas de page, référence, etc.), mais qui n'en emprunte pas les canaux habituels.
  • Prôner toujours plus de recherche pour donner l'illusion qu'il y a encore débat entre les scientifiques sur la question.
  • Introduire dans le langage de nouvelles expressions ayant une connotation moins négative que celles qu'elles cherchent à remplacer.
  • Utiliser des forums en ligne qui suscitent des discussions sans fin et propagent la désinformation.
  • Provoquer des débats dans les médias qui, par souci d'objectivité, présentent deux points de vue contradictoires et ne prennent pas partie.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page