La Toupie  >  Dictionnaire  >  Agisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Agisme



Définition d'âgisme


Etymologie : composé de âge, issu du latin aetas, âge, partie de la vie, et du suffixe -isme, désignant ici une attitude, un comportement.

Le terme âgisme désigne une attitude ou un comportement de discrimination, de ségrégation, de mépris ou de dépréciation envers un individu ou un groupe d'individus en raison de leur âge. Il a été créé en 1969 par le gérontologue américain Robert Butler pour nommer les discriminations touchant les personnes âgées, mais il est de nos jours utilisé quel que soit l'âge de la personne qui en est victime.
Valérian Boudjemadi et Kamel Gana en donnent cette définition dans "L'âgisme : Adaptation française d'une mesure et test d'un modèle structural des effets de l'empathie, l'orientation à la dominance sociale et le dogmatisme sur l'âgisme" (Revue canadienne du vieillissement, n°28, pages 371-389, 2009).
"Mécanisme psychosocial engendré par la perception consciente ou non des qualités intrinsèques d'un individu (ou d'un groupe) en lien avec son âge. Le processus qui le sous-tend s'opère de manière implicite et/ou explicite, et s'exprime de manière individuelle ou collective par l'entremise de comportements discriminatoires, de stéréotypes et de préjugés pouvant être positifs mais plus généralement négatifs."

L'âgisme, qu'il soit une attitude personnelle ou institutionnelle, peut prendre des multiples formes :
  • préjugés et stéréotypes. Exemples : les vieux sont tous conservateurs, les jeunes sont inconstants.
  • discrimination au niveau de l'emploi. Exemple : Les moins de trente ans sont trop jeunes et inexpérimentés. Les salariés de plus de cinquante ans, voire moins, sont jugés trop vieux. Les plus anciens sont mis à la retraite de manière anticipée.
  • attribution de rôles sociaux à des individus sur la seule base de leur âge,
  • infantilisation des personnes âgées,
  • perception des personnes âgées comme des êtres asexués, négation de leur besoin d'intimité,
  • culte de la jeunesse et survalorisation de l'esthétique (Jeunisme).
L'âgisme n'est pas sans conséquence sur les personnes âgées qui, en intériorisant ces attitudes négatives, peuvent perdre leur estime de soi et leur identité sociale. Elles en arrivent à se démobiliser et à s'infliger elles-mêmes des limitations dans leur vie sans nécessairement être conscientes de la discrimination dont elles sont victimes.

En France, la discrimination liée à l'âge est condamnée, au même titre que toutes les autres formes de discrimination par les articles 225-1 à 225-4 du Code pénal.

Les militants anti-âgisme dénoncent cette forme de discrimination envers les personnes âgées qui peut se traduire par de la maltraitance et des violences diverses. Ils la considèrent comme encore taboue et passée sous silence par les médias, les partis politiques et la société civile en général.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page