La Toupie  >  Dictionnaire  >  Action directe

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Action directe



Définition de l'action directe


L'action directe est une théorie politique selon laquelle il faut agir soi-même afin de peser directement sur un problème rencontré, sans passer par des intermédiaires : hommes politiques, partis traditionnels, bureaucratie étatique….

L'action directe implique de ne pas nécessairement se plier aux règles et procédures mises en place par les hommes politiques et de décider soi-même de ce qui est juste, en plaçant la conscience morale au-dessus des lois que s'est fixée la société. Elle est considérée comme l'un des moyens dont disposent les militants lorsqu'ils sont prêts à se battre pour prendre le contrôle de leur vie et à assumer la responsabilité de leurs actions.

L'action directe peut prendre des formes très variées de non violentes à des actes terroristes. Exemples :
  • occupation ou aménagement de lieux publics ou privés (ex : des squats) pour une durée indéterminée et sans autorisation des autorités ou des propriétaires,
  • mise en place de coopératives ouvrières, de systèmes d'échanges locaux ou d'agriculture locale; etc.,
  • mise en place de conseils ouvriers élisant leurs délégués sur la base d'un mandat impératif.
  • fauchage de champs de maïs transgénique,
  • destruction de panneaux publicitaires,
  • destruction de matériels servant à la surveillance ou à la répression policière,
  • actions violentes : bombes, assassinats...
"Action directe" (AD) est le nom d'un groupe communiste libertaire issu du mouvement autonome qui a fondé son action sur la théorie anarchiste de l'action directe. Entre 1979 et 1987, une cinquantaine d'attentats ou d'assassinats en France a été revendiquée par ses membres. "Action directe" a été interdite par décret en 1982 et classée parmi les organisations terroristes. Après l'arrestation de ses derniers militants en 1987, l'organisation est considérée comme dissoute.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page