La Toupie  >  Citations > par auteurs  >  Victor Schoelcher

"Tourpilles", le recueil de citations



Victor Schoelcher


Homme politique français
ayant fait abolir l'esclavage

1804-1893




"Depuis 1625, à Saint-Christophe, depuis 1635 à la Guadeloupe et à la Martinique, jusqu’en 1738, c’est-à-dire un siècle durant, ce sont des blancs, et des blancs d’Europe qui exploitent ces terres plus redoutées que redoutables.
Mais si les Européens étaient propres à la culture des colonies, pourquoi songea-t-on à y employer des nègres ? C’est que la soif de l’or est insatiable, barbare, impitoyable, et qu’après avoir épuisé la race rouge [les Indiens] dans des travaux excessifs, ont voulu avoir d’autres instruments dont les maîtres pussent disposer sans que personne s’intéressât à eux, sans que l’Europe, en se voyant dévorer ses propres enfants, demandât compte de ce qui se passait aux îles."

Victor Schoelcher - 1804-1893 - Des colonies françaises. Abolition immédiate de l’esclavage, 1842

"La république n'entend plus faire de distinction dans la famille humaine. Elle n'exclut personne de son immortelle devise : liberté - égalité - fraternité."
Victor Schoelcher - 1804-1893 - rapport Schoelcher, 1848

"Les assassinats légaux n'empêchent pas le flot de la liberté de se soulever à de longs intervalles et d'entraîner toujours dans son impitoyable courant quelques-uns de ceux qui sont assez fous pour vouloir faire digue."
Victor Schoelcher - 1804-1893

"Disons nous et disons à nos enfants que tant qu'il restera un esclave sur la surface de la Terre, l'asservissement de cet homme est une injure permanente faite à la race humaine toute entière."
Victor Schoelcher - 1804-1893

"Toutes les libertés sont soeurs : le peuple français, en s'émancipant, devait émanciper les esclaves ; un des derniers devoirs pour la France, délivrée de la Monarchie, était d'en finir avec les hontes de l'esclavage. Le gouvernement provisoire l'a compris, il n'a pas différé la réparation de ce grand crime commis envers l'humanité. Il a voulu extirper sans délai, du sol français, l'institution qui nous déshonorait. A peine installé, il abolit la servitude, comme la royauté, comme la peine de mort, comme le châtiment corporel à bord des vaisseaux, comme tous les restes de la barbarie antique qui souillait encore nos codes."
Victor Schoelcher - 1804-1893



>>> Biographie de Victor Schoelcher



Accueil     Citations     Haut de page