La Toupie  >  Citations > par auteurs  >  Montesquieu

"Tourpilles", le recueil de citations



Montesquieu


Ecrivain et philosophe français

1689 - 1755




Charles de Secondat, baron de la Brède et de Montesquieu, dit Montesquieu


"La politique est une lime sourde et qui parvient lentement à sa fin."
Montesquieu - 1689-1755 - L’esprit des lois - 1748

"Dans toute magistrature, il faut compenser la grandeur de la puissance par la brièveté de sa durée."
Montesquieu - 1689-1755 - L’esprit des lois - 1748

"Il n'y a point encore de liberté si la puissance de juger n'est pas séparée de la puissance législative et de l'exécutrice."
Montesquieu - 1689-1755 - L’esprit des lois - 1748

"L'amour de la démocratie est celui de l'égalité."
Montesquieu - 1689-1755 - L’esprit des lois - 1748

"Le suffrage par le sort est de la nature de la démocratie. Le suffrage par le choix est de celle de l'aristocratie. Le sort est une façon d'élire qui n'afflige personne; il laisse à chaque citoyen une espérance raisonnable de servir sa patrie."
Montesquieu - 1689-1755 - De l'esprit des lois - 1748

"Un empire fondé par les armes a besoin de se soutenir par mes armes."
Montesquieu - 1689-1755 - Considération sur les causes de la grandeur des Romains de leur décadence

"Dans une monarchie bien réglée, les sujets sont comme des poissons dans un grand filet, ils se croient libres et pourtant ils sont pris."
Montesquieu - 1689-1755 - Cahiers

"Je dirai de l'argent ce qu'on disait de Caligula, qu'il n'y avait jamais eu un si bon esclave et un si méchant maître."
Montesquieu - 1689-1755 - Mes pensées

"La raison pourquoi la plupart des gouvernements de la Terre sont despotiques, c'est que cela se fait tout seul. Mais, pour des gouvernements modérés, il faut combiner, tempérer les puissances ; savoir ce qu'on donne à l'un, ce qui reste à l'autre ; enfin il faut un système, c'est-à-dire une convention de plusieurs et une discussion d'intérêts. Le gouvernement despotique est uniforme partout : il saute aux yeux."
Montesquieu - 1689-1755 - Mes pensées

"Je ferai ici une exhortation à tous les hommes en général, de réfléchir sur leur condition et d'en prendre des idées saines. Il n'est pas impossible qu'ils vivent dans un gouvernement heureux sans le sentir : le bonheur politique étant tel que l'on ne le connaît qu'après l'avoir perdu."
Montesquieu - 1689-1755 - Mes pensées

"Quand on voit un homme actif qui a fait sa fortune, cela vient de ce que, de cent mille voies, la plupart fausses, qu'il a employées, quelqu'une a réussi. De là, on argumente qu'il sera propre pour les affaires publiques. Cela n'est pas vrai. Quand on se trompe dans quelques projets pour sa fortune, ce n'est qu'un coup d'épée dans l'eau. Mais, dans les entreprises d'Etat, il n'y a pas de coup d'épée dans l'eau."
Montesquieu - 1689-1755 - Mes pensées

"Quand il s'agit d'obtenir les honneurs, on rame avec le mérite personnel et on vogue à pleines voiles avec la naissance."
Montesquieu - 1689-1755 - Mes pensées

"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle qui l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice."
Montesquieu - 1689-1755 - Considérations sur les causes de la grandeur des Romains

"Lorsque la mort a égalisé les fortunes, une pompe funèbre ne devrait pas les différentier."
Montesquieu - 1689-1755

"L'histoire du commerce est celle de la communication des peuples."
Montesquieu - 1689-1755

"Les politiques grecs ne reconnaissent d'autre force que celle de la vertu. Ceux d'aujourd'hui ne vous parlent que de manufactures, de commerce, de finances, de richesses et de luxe même."
Montesquieu - 1689-1755



>>> Biographie de Montesquieu



Accueil     Citations     Haut de page