La Toupie  >  Citations > par thèmes  >  Libéralisme > 1/2

"Tourpilles", le recueil de citations


Libéralisme

Page 1 / 2



"Dans la société ultra-libérale, les gens ne se demandent plus comment ils vont mais : "- Combien tu vas ?""
Frédéric Beigbeder - né en 1965 - L'égoïste romantique

"Conservateur n. Politicien qui affectionne les maux existants, qu'il ne faut pas confondre avec le Libéral qui souhaite les remplacer par d'autres."
Ambrose Gwinett Bierce - 1842-1914 - Le Dictionnaire du Diable - 1906

"On dit toujours, au nom du credo libéral, que le monopole uniformise et que la concurrence diversifie. Je n'ai rien, évidemment contre la concurrence, mais j'observe seulement que, lorsqu'elle s'exerce entre des journalistes ou des journaux qui sont soumis aux mêmes contraintes, aux mêmes sondages, aux mêmes annonceurs (il suffit de voir avec quelle facilité les journalistes passent d'un journal à l'autre, elle homogénéise."
Pierre Bourdieu - 1930-2002 - Sur la télévision - 1996, page 23

"Ce qui est en jeu, aujourd'hui, c'est la reconquête de la démocratie contre la technocratie : il faut en finir avec la tyrannie des "experts", style Banque mondiale ou F.M.I., qui imposent sans discussion les verdicts du nouveau Léviathan (les "marchés financiers", et qui n'entendent pas négocier mais "expliquer" ; il faut rompre avec la nouvelle foi en l'inévitabilité historique que professent les théoriciens du libéralisme ; il faut inventer les nouvelles formes d'un travail politique collectif capable de prendre acte des nécessités, économiques notamment (ce peut être la tache des experts , mais pour les combattre et, le cas échéant, les neutraliser."
Pierre Bourdieu - 1930-2002 - Discours aux cheminots grévistes, Paris, Gare de Lyon, 12 décembre 1995

"Contrairement aux apparences, les chantres du libéralisme n'ont rien contre l'Etat... s'il sert de béquille au capital."
Martine Bulard - Etat d'urgence sociale en France - Manière de voir n°75 - 2004

"Le libéralisme contemporain profite aux riches ; et à personne d'autre."
Gilbert Keith Chesterton - 1874-1936 - Utopia of Usurers

"Il est incontestable qu'une forme du libéralisme a permis la légitimation du capitalisme. Néanmoins, qu'on le veuille ou non, on ne peut pas ôter au libéralisme l'idée de liberté qu'il exprime. Les néolibéraux ont bien compris tout l'intérêt qu'ils avaient à abandonner le terme de "capitalisme" pour lui substituer celui de "libéralisme". Il est plus doux de se qualifier de "libéral", et de revendiquer abusivement les luttes émancipatrices liées au libéralisme philosophique des Lumières, que de se proclamer "capitaliste" et d'endosser toutes les horreurs et les collaborations aux pires totalitarismes de ce système. En jouant sur la perception des mots, les néolibéraux amalgament la tyrannie de l'argent et la liberté."
Vincent Cheynet - né en 1966 - Le choc de la décroissance - 2008, page 62

"En général, chacune des riches puissances industrialisées prône un mélange de libéralisme et de protectionnisme, conçu dans l'intérêt des forces dominantes et en particulier des sociétés multinationales domestiques qui doivent diriger l'économie mondiale. Le résultat serait de limiter les gouvernements du tiers-monde au rôle d'une police qui doit contrôler leurs masses laborieuses et leur population superflue, pendant que les multinationales ont librement accès à leurs ressources et monopolisent les technologies nouvelles ainsi que les investissements et la production planétaires."
Noam Chomsky - né en 1928 - L'An 501, la conquête continue - 1993

"Tout le mouvement "altermondialiste" pose avec une acuité qui augmente la question de ses liens étroits avec le mouvement ouvrier et syndical, de ses propositions alternatives qui se heurtent aux puissances effectives des multinationales et de leur contrôle des institutions : combattre le discours libéral et construire d'autres buts, constituer des solidarités liants les luttes immédiates et les moyens pour changer la vie."
Pierre Cours-Saliès - Nouvelles luttes de classes - 2006, page 61

"Une métamorphose du libéralisme en autoritarisme s'annonce depuis 1989. Un dispositif de contrainte et de hiérarchisation s'esquisse, analogue à celui des anciens empires. Nous entrons dans un règne qui vise, comme jadis à parachever son hégémonie par l'exaltation des fantaisies des puissants, l'abaissement de citoyens libres et l'écrasement des indigents."
Denis Duclos - Une nouvelle caste planétaire - in Manière de voir n°99, Juin-Juillet 2008

"Libéralisme : absence d'idée qui fait son chemin."
Georges Elgozy - 1909-1989 - L'Esprit des mots ou l'antidictionnaire - 1981

"La "culture" n'est pas à l'abri du "flux tendu" qui caractérise de plus en plus toutes les manifestations des sociétés industrielles. Un livre chasse l'autre et le fait oublier. La preuve est faite que les livres brûlent mal, que l'encre se recouvre mieux qu'elle ne s'efface et que, si la pensée résiste aux flammes, elle est soluble dans le "tout culturel". Le principe libéral peut être résumé simplement : quoi que vous ayez à dire, dites-le librement, puisque de toute façon nous n'écoutons pas."
Armand Farrachi - Petit lexique d'optimisme officiel - Page 30 - Fayard - 2007

"Il n'est plus une insulte, une exaction, un égoïsme qui ne se proclame liberté individuelle, y compris la liberté de nuire. Toute contrainte étant devenue insupportable, même la présence de l'Etat, l'ensemble des libertés s'appelle le libéralisme."
Armand Farrachi - Petit lexique d'optimisme officiel - Page 111 - Fayard - 2007



>>> Définition du libéralisme

>>> Page 2 des citations : Libéralisme



Accueil     Citations     Haut de page