La Toupie  >  Citations > par thèmes  >  Croyance

"Tourpilles", le recueil de citations


Croyance



"La croyance populaire en l'"homme fort" qui, seul contre tous, doit sa force à sa solitude, est ou bien une simple superstition fondée sur l'illusion que l'on peut "faire" quelque chose dans le domaine des affaires humaines ("faire" des lois par exemple, comme on fait des tables et des chaises, ou rendre les hommes "meilleurs" ou "pire"), ou bien un découragement conscient de toute action, politique ou non, uni à l'espoir utopique qu'il est possible de traiter les hommes comme des "matériaux"."
Hannah Arendt - 1906-1975 - Condition de l'homme moderne - 1958

"... il n'y a point d'absurdités si insupportables qui ne trouvent des approbateurs. Quiconque a dessein de piper le monde, est assuré de trouver des personnes qui seront bien aises d'être pipées ; et les plus ridicules sottises rencontrent toujours des esprits auxquels elles sont proportionnées."
Arnauld et Nicole - La logique ou l'art de penser

"Plus l'esprit humain est marqué par les conventions et plus il obéit à des conformismes, plus sa foi ou sa croyance sont littérales, plus il est fermé au symbole et à la nécessité de la fonction symbolique, et moins il est capable d'en apercevoir et d'en pénétrer le sens dans une expérience vivante. Il demeurera inévitablement attaché au signe seul et contribuera à accroître la confusion qui règne au sujet de la définition et de l'usage du symbole."
Jean-Claude Besson-Girard - Decrescendo cantabile, 2005, page 61

"La société de croissance n'est pas soutenable, et le "développement durable" n'est qu'un gadget à ranger sur le rayon des tartes à la crème. Ce n'est pas l'adjectif "durable" ou "soutenable" qui est en cause, mais la notion même de développement. C'est évidemment sur ce point que la notion de décroissance est extrêmement choquante puisqu'elle sous-entend qu'il y aurait un "au-delà du développement", idée presque impensable qui remet en question tout l'imaginaire occidental, fondé sur une croyance aveugle dans le mythe du progrès depuis plus de deux siècles."
Jean-Claude Besson-Girard - La décroissance, un nouveau romantisme révolutionnaire - Journal Libération, 2 mars 2007

"Le pouvoir que Max Weber nomme "charismatique", est un pouvoir d'ensorcellement. Il suppose que l'on ait foi en la personne d'un prophète, d'un chef, d'un grand démagogue. Que l'on puisse employer ici le mot "foi" montre l'analogie avec le domaine religieux. La crainte révérencieuse, la confiance, la fascination sont les éléments d'une attitude foncièrement irrationnelle. Et de même que le croyant en Dieu est imperméable aux arguments que l'on peut dresser contre la religion, de même l'individu ensorcelé par le prophète ou le chef n'est capable d'écouter rien d'autre."
Marcel Conche - né en 1922 - Le sens de la philosophie

"Guerre et superstition ! Quand ces deux fléaux auront disparu de notre terre - libérés du mysticisme oriental, des croyances divines, du mensonge et de la misère, les humains concevront l'amour et le respect de l'Humanité ! Ils dégageront facilement l'intérêt commun (l'association) qui doit les unir, détruisant du même coup les divisions qui neutralisent leurs efforts, et empoisonnent leur existence."
André Léo - 1824-1900 - Coupons le câble - 1899

"La République c'est le droit de tout homme, quelle que soit sa croyance religieuse, à avoir sa part de la souveraineté."
Jean Jaurès - 1859-1914

"S'il faut définir le libre examen par une formule très brève, je choisis de dire que c'est la méthode scientifique étendue et adaptée à toute question non scientifique.
Limité au domaine des sciences, le libre examen n’aurait rien de spécifique : il est monnaie courante chez tous les scientifiques du monde.
Mais il y a beaucoup de questions capitales pour l’homme qui ne sont pas susceptibles d’un traitement scientifique : les questions métaphysiques, philosophiques, la question du bien et du mal, du beau et du laid, le monde des valeurs, où nous avons nos croyances, nos convictions, nos principes, nos options...
Mais le libre examen n'est pas seulement une méthode : c'est une attitude à laquelle nous attachons une valeur, une valeur éminente, non seulement dans notre travail scientifique, mais dans notre vie. Le libre examen, pour nous, est une valeur, une valeur haute, et cela aussi comporte des implications."

Robert Joly - Professeur honoraire de l’Université de Mons et de l’ULB

"La croyance n'est qu'un mot, une pensée, c'est une chose absolument destructrice. Celle-ci divise les gens, les endurcit, les pousse à se haïr réciproquement, à cultiver la guerre d'une façon détournée."
Jiddu Krishnamurti - 1895-1986

"L'acceptation d'une croyance n'est-elle pas un couvercle mis sur cette peur, sur cette peur de n'être rien du tout, d'être vide ? Et pourtant un récipient n'est utilisable que lorsqu'il est vide et un esprit qui est rempli de croyances, de dogmes, d'affirmations, de citations est en vérité un esprit stérile, une machine à répétition."
Jiddu Krishnamurti - 1895-1986 - La première et la dernière liberté - 1964

"On ne discute pas plus avec les croyances qu'avec les cyclones."
Gustave Le Bon - 1841-1931 - Psychologie des foules - 1895

"Qu'est-ce qu'un fanatique?? Voltaire l'écrivait déjà dans ses Lettres philosophiques, le fanatique est celui qui ne tient aucune distance entre son être et ses croyances. Quand ses croyances sont mises en cause, caricaturées, objets de satire et de rire, il croit à tort sa personne atteinte. Dès lors, il est prêt à user d'une violence déchaînée."
Henri Pena-Ruiz, philosophe - Journal L'Humanité - 6 février 2015

"Le fétichisme de la légalité fut et reste un des traits les plus marquants du socialisme acquis à la collaboration des classes. Il implique la croyance en la possibilité de transformer l'ordre capitaliste sans entrer en conflit avec ses privilégiés. Mais plutôt que l'indice d'une candeur peu compatible avec la mentalité des politiciens, c'est celui de la corruption des leaders. Installés dans une société qu'ils feignent de combattre, ils recommandent le respect des règles du jeu. La classe ouvrière, elle, ne peut respecter la légalité bourgeoise qu'à la condition d'ignorer le rôle véritable de l'État, le caractère trompeur de la démocratie ; bref, les premiers principes de la lutte des classes."
Victor Serge - 1890-1947 - Ce que tout révolutionnaire doit savoir de la répression - 1925

"Si le communiste voit en toi un homme et un frère, ce n'est là que sa manière de voir des dimanches... Si tu étais un fainéant, il ne reconnaîtrait pas en toi l'Homme, il y verrait un homme paresseux à corriger de sa paresse et à catéchiser pour le convertir à la croyance que le travail est la destination et la vocation de l'Homme."
Max Stirner - 1806-1856



>>> Définition : Croyance



Accueil     Citations     Haut de page