La Toupie  >  Citations > par auteurs  >  Emil Cioran

"Tourpilles", le recueil de citations



Emil Cioran


Philosophe roumain
d'expression française

1911 - 1995




"La malhonnêteté d'un penseur se mesure à la somme d'idées précises qu'il avance."
Emile - Michel Cioran - 1911-1995 - Syllogismes de l'amertume - 1952

"L'orgueil philosophique est le plus stupide de tous. Si un jour par miracle la tolérance s'instaure parmi les hommes, les philosophes seront les seuls à ne pas en vouloir et à ne pas en bénéficier. C'est qu'une vision du monde ne peut pas s'accorder avec une autre vision, ni l'admettre, encore moins la justifier. Être philosophe, c'est croire que vous êtes le seul à l'être, que personne d'autre ne peut avoir cette qualité. Seuls les fondateurs de religions ont une mentalité pareille. Construire un système, c'est de la religion en plus bête."
Emil Cioran - 1911-1995 - Carnets 1957-1972, 19 juin 1966

"Ce qui est terrible, c'est de se plaindre de ses difficultés devant un riche, et l'entendre, lui, se plaindre plus que vous, de sorte qu'à la fin on est obligé de s'apitoyer sur lui. Il faut bien consoler plus chanceux que soi."
Emil Cioran - 1911-1995 - Carnets 1957-1972, 7 mars 1967

"J'appelle travail tout effort exempt de plaisir, ou plutôt : un effort qui vous diminue à vos propres yeux."
Emil Cioran - 1911-1995 - Carnets 1957-1972, 2 juillet 1970

"Je viens d'écrire une apologie de la haine. Mais au fond ce que j'entends par haine, c'est un mouvement de désespoir, c'est la noirceur du désespoir, état purement subjectif qui n'a rien à voir avec la volonté de nuire, avec l'acharnement contre autrui."
Emil Cioran - 1911-1995 - Cahiers, 1957-1972

""Ne juge personne avant de te mettre à sa place." Ce vieux proverbe rend tout jugement impossible, car nous ne jugeons quelqu'un que parce que justement nous ne pouvons nous mettre à sa place."
Emil Cioran - 1911-1995 - De l'inconvénient d'être né - 1973

"Le Progrès est l'injustice que chaque génération commet à l'égard de celle qui l'a précédée."
Emil Cioran - 1911-1995 - De l'inconvénient d'être né - 1973

"C'est s'investir d'une supériorité bien abusive que de dire à quelqu'un ce qu'on pense de lui et de ce qu'il fait. La franchise n'est pas compatible avec un sentiment délicat, elle ne l'est même pas avec une exigence éthique."
Emil Cioran - 1911-1995 - De l'inconvénient d'être né - 1973

"On n'habite pas un pays, on habite une langue. Une patrie, c'est cela et rien d'autre."
Emil Cioran - 1911-1995 - Aveux et anathèmes - 1987

"[...] l'utopie, presbytie des vieux peuples."
Emil Cioran - 1911-1995 - La tentation d'exister




Accueil     Citations     Haut de page