La Toupie  >  Citations > par auteurs  >  François Cavanna

"Tourpilles", le recueil de citations



François Cavanna


Journaliste et écrivain satirique français

1923-2014




"La liberté consiste à faire tout ce que permet la longueur de la chaîne."
François Cavanna - 1923-2014 - 4, rue Choron, 1965

"L'illusion écologique est un consolationnisme comme tous les systèmes fondés sur la donnée de base que l'homme veut avant tout vivre heureux dans un monde heureux et harmonieux. C'est le principe, proclamé et allant de soi, de toutes les utopies sociales, que ce soit les innombrables variétés du socialisme, de l'anarchie, du communisme... De l'écologie. Toutes entrevoient les lendemains radieux dans un avenir à portée de main, il suffit d'en mettre un bon coup, par la révolution ou par l'éducation des masses, pour que le bon sens et l'altruisme prennent enfin les commandes."
François Cavanna - 1923-2014 - La belle fille sur le tas d'ordures, 1991

"L'évolution du psychisme profond n'ayant pas suivi celle de l'activité cérébrale consciente, le progrès technique n'est qu'un outil formidable entre les mains de bestiaux dont les motivations instinctives profondes (celles qui nous font agir sont exactement les mêmes que celles d'un crocodile. L'intelligence ne fait que fournir servilement des armes et des arguments à l'instinct, alors qu'elle devrait avoir pris les commandes.
Les cons ne mènent pas le monde, mais pour mener le monde il faut plaire aux cons. C'est pourquoi tout est fait ici-bas pour eux, c'est pourquoi quiconque ne l'est pas tout à fait se sent en exil chez les crétins, et s'indigne, et pleure, et pisse le sang. Et s'emmerde. Oh, nom de dieu, ce qu'il s'emmerde... !"

François Cavanna - 1923-2014 - La belle fille sur le tas d'ordures, 1991

"Le dictionnaire nous dit que l'écologie est l'étude des rapports existants entre les êtres vivants et leur milieu (en gros, ça doit être ça, j'écris en voltige, pas de dico sous la main. Mais c'était avant la survenue du "mouvement écologique". Depuis, le mot "écologie" a pris de l'ampleur et de l'ambition. Je crois pouvoir le définir en disant qu'il exprime l'inquiétude d'UN être vivant (l'homme civilisé devant la dégradation accélérée de son propre milieu d'existence. Je pense que cette définition est suffisamment générale pour mettre tout le monde d'accord.
Si maintenant on veut un peu affiner, par exemple poser les questions du "pourquoi", du "comment" et du "qu'est-ce qu'il faut faire ?", ça diverge tout de suite."

François Cavanna - 1923-2014 - La belle fille sur le tas d'ordures, 1991

"J'ai écrit un jour ou l'autre, il y a longtemps, qu'il n'y a pas de bon pouvoir. Le pouvoir est le pouvoir, il fait de toi ce qu'il veut, dès que tu crois l'avoir conquis. Quelles qu'aient été tes intentions, ton idéal, tu es prisonnier de la férocité des factions et de la connerie de la foule."
François Cavanna - 1923-2014 - La belle fille sur le tas d'ordures, 1991

""Ah, vous êtes écolo ?" Succès de rire assuré. En France, en tout cas. Ailleurs, je ne sais pas. Parait qu'en Allemagne les Verts sont pris au sérieux. Les Allemands n'ont aucun sens de l'humour."
François Cavanna - 1923-2014 - La belle fille sur le tas d'ordures, 1991

"Eduque ta raison, tu n'as rien d'autre.
N'admets pour provisoirement acceptable que ce que ta raison estime dûment démontré.
Laisse de côté les questions sans réponse.
Fuis la métaphysique.
Ne te conduis pas en fonction d'une morale transcendante.
Mais que ta morale soit faite des règles nécessaires à la vie de chacun dans une société harmonieuse et fraternelle."

François Cavanna - 1923-2014 - Lettre ouverte aux culs-bénits, 1994

"C'est bien connu : dans les périodes d'inquiétude générale, l'animal humain perd les pédales, rejette - plus encore qu'à l'accoutumée - les arguments de sa raison et plonge à corps perdu dans les tentations de l'irrationnel rassurant et exaltant. La crédulité s'engraisse sur le désarroi comme la mouche verte sur la charogne."
François Cavanna - 1923-2014 - Lettre ouverte aux culs-bénits, 1994

"C'est bien connu : dans les périodes d'inquiétude générale, l'animal humain perd les pédales, rejette - plus encore qu'à l'accoutumée - les arguments de sa raison et plonge à corps perdu dans les tentations de l'irrationnel rassurant et exaltant. La crédulité s'engraisse sur le désarroi comme la mouche verte sur la charogne."
François Cavanna - 1923-2014 - Lettre ouverte aux culs-bénits, 1994

"Tiens tout symbole pour ce qu'il est : du vent."
François Cavanna - 1923-2014 - Lettre ouverte aux culs-bénits, 1994

"Une religion dite "universelle" n'est qu'une secte qui a réussi commercialement parlant."
François Cavanna - 1923-2014 - Lettre ouverte aux culs-bénits, 1994



>>> Biographie de François Cavanna



Accueil     Citations     Haut de page