La Toupie  >  Biographies   >  Baruch Spinoza

"Toupinoscope", les biographies de la Toupie



Baruch Spinoza


Philosophe hollandais

1632 - 1677




Biographie de Baruch Spinoza


Issu d'une famille juive portugaise ayant fui l'Inquisition, Baruch Spinoza est né à Amsterdam, aux Pays-Bas en 1632. Côtoyant des milieux chrétiens libéraux et libres penseurs, il est séduit par la philosophie cartésienne et se montre avide de connaissance. Pour pouvoir se consacrer à ses activités intellectuelles, il gagne sa vie en polissant des verres de microscope. Il est excommunié en 1656 à cause de son attitude trop libre par rapport aux pratiques du judaïsme et vit alors en homme libre sans attache religieuse.

Après un examen critique de la Bible, dont ce fut la première véritable exégèse rationaliste, Baruch Spinoza en conclut qu'elle a été écrite pour frapper les imaginations et qu'elle ne fournit ni enseignement, ni métaphysique et n'apprend rien sur Dieu. Il introduit ainsi une séparation fondamentale entre la foi et le savoir.

En écrivant "Dieu, c'est-à-dire la nature", Spinoza identifie la divinité au tout du monde réel, contrairement à l'anthropomorphisme religieux classique qui fait de Dieu un créateur, distinct du monde, agissant selon un objectif. Le Dieu de Spinoza est impersonnel, ni créateur, ni bienveillant, ni malveillant, sans dessein particulier pour l'homme, sans morale (la morale est faite par les hommes pour les hommes). Cette vision de la divinité l'a fait, de son vivant, accuser d'athéisme. En effet, le terme de panthéiste qui lui conviendrait davantage est apparu au début du XVIIIe siècle.

L'Ethique (1677), l'ouvre majeure du philosophe hollandais, est rédigée comme un livre de mathématique, dans un souci de rationalisme absolu. Spinoza y prône la recherche du salut par la connaissance, le Souverain Bien, qui apporte la joie, la Béatitude, et sauve du trouble des passions. Ayant été informé des accusations d'ouvrage athée formulées par les théologiens, Spinoza renonce à sa publication qui l'aurait certainement conduit au bûcher.

Hormis "Principes de la philosophie de Descartes", "Pensées métaphysiques", "Traité théologico-politique" ses oeuvres, interdites car considérées comme athées et blasphématoires, sont publiées à titre posthume.

Spinoza est considéré comme l'une des figures les plus importantes de la philosophie classique à cause de sa rigueur, de son sens critique qui lui vaut d'être poursuivi et persécuté. Par son rationalisme, il ouvre la voie qui conduira à l'athéisme du XVIIIe siècle.

Quelques oeuvres :
  • Court traité de Dieu,
  • de l'homme et de la béatitude (1660),
  • Traité de la réforme de l'entendement (1661,
  • publié en 1677),
  • Traité théologico-politique (1670),
  • Les principes de la philosophie de Descartes (1663),
  • Pensées métaphysiques (1663),
  • L'Ethique (1677),
  • Traité politique (1677).



Accueil    Biographies    Haut de page