La Toupie  >  Biographies   >  George Bernard Shaw

"Toupinoscope", les biographies de la Toupie



George Bernard Shaw


Critique, dramaturge et essayiste irlandais

1856 - 1950




Biographie de George Bernard Shaw


George Bernard Shaw 1856 - 1950 Critique, dramaturge et essayiste irlandais Né à Dublin dans une famille protestante, George Bernard Shaw acquiert une culture littéraire et musicale étendue. A l'âge de vingt ans, il rejoint à Londres sa mère, séparée de son père alcoolique, et s'intéresse à l'économie politique et au socialisme. La lecture de Karl Marx est pour lui une véritable révélation. A côté de son activité de militant politique, il devient critique d'art et de musique, puis critique dramatique et écrit de nombreux essais.

Après avoir tenté en vain de publier cinq romans, George Bernard Shaw s'intéresse à partir de 1892 au théâtre pour lequel il écrit plus de cinquante pièces. Il développe alors un style où sa verve humoristique, mieux mise en valeur, va de lui faire un maître incontesté du théâtre anglais. Dans ses premières pièces, très engagées mais peu jouées, George Bernard Shaw s'attaque aux abus sociaux. La pièce "Le Héros et le Soldat", produite en 1894 aux Etats-Unis, marque le début de sa notoriété internationale.

Atteint de maladie et de surmenage, George Bernard Shaw réduit son activité politique à partir de 1898. Ses succès et son mariage, la même année, mettent fin à sa vie de bohème. Sans jamais cesser de s'intéresser à la politique et aux questions sociales, il se consacre désormais entièrement à ses oeuvres, pièces à thèse, où il tourne en ridicule le conformisme social. Son talent et sa renommée sont récompensés par le Prix Nobel de littérature en 1925. Resté toujours très actif tout au long de sa vie, il meurt des suites d'une chute à l'âge de 94 ans.

Le comique de ses pièces va de pair avec la rigueur logique des idées qu'il développe. Ses préfaces parfois volumineuses sont de véritables essais où il développe ses thèmes favoris (art, pacifisme, idées politiques, conceptions philosophiques et religieuses) et propose des solutions pour remédier aux maux qu'il dénonce dans ses pièces. Son oeuvre est celle d'un révolutionnaire et d'un réformateur visant à détruire le capitalisme pour lui substituer un socialisme éclairé et plus élevé. "Pygmalion" (1912) et "Sainte Jeanne" (1923), oeuvres de sa maturité, sont souvent considérées comme ses chefs-d'oeuvre.

Provocateur et anticonformiste, George Bernard Shaw dénonce le puritanisme étroit, la hiérarchie religieuse et l'hypocrisie des conventions de la religion ("Disciple du diable", 1896, et "Le Vrai Blanco Posnet", 1909). Dans "Androclès et le lion" (1912), il étudie les motivations religieuses et spirituelles de l'homme. S'inspirant des enseignements de Charles Darwin, il fonde sa philosophie sur l'évolution, force encore mystérieuse, qu'il appelle "Force de la vie", puissance imparfaite qui cherche à atteindre la perfection (préface de "En remontant à Mathusalem", 1920). Il s'oppose avec vigueur à la personnification de toute divinité.

Quelques oeuvres :
  • L'argent n'a pas d'odeur (1892),
  • L'homme aimé des femmes (1893),
  • Le Héros et le Soldat (1894),
  • Candida (1894),
  • L'homme du destin (1896),
  • Disciple du diable (1896),
  • César et Cléopâtre (1898),
  • Homme et surhomme (1903),
  • La Commandante Barbara (1905),
  • Le Vrai Blanco Posnet (1909),
  • Androclès et le lion (1912),
  • Pygmalion (1912),
  • La maison des coeurs brisés (1919),
  • En remontant à Mathusalem (1920),
  • Sainte Jeanne (1923),
  • La Charrette de pommes (1929),
  • Trop vrai pour être beau (1931),
  • L'Idiot des îles imprévues (1934).


Accueil    Biographies    Haut de page