La Toupie  >  Biographies   >  Thomas Paine

"Toupinoscope", les biographies de la Toupie



Thomas Paine


Intellectuel et révolutionnaire américain d'origine anglaise

1737-1809




Biographie de Thomas Paine


Né en Angleterre dans un milieu modeste et d'un père Quaker, Thomas Paine exerce plusieurs métiers avant d'émigrer en Amérique en 1774 sur les conseils de Benjamin Franklin qu'il rencontre à Londres.

En 1776, Thomas Paine devient célèbre avec son pamphlet "Le sens commun" (Common Sense) où il défend les colons insurgés et l'idée d'une république démocratique qui serait fondée sur la raison et sur les lois de la nature. Son livre, qui est un appel à l'indépendance contribue à convaincre George Washington et John Adams. C'est Thomas Paine qui propose le nom des Etats-Unis d'Amérique pour la nouvelle république.

Thomas Paine est l'ami et le conseiller du président Thomas Jefferson. Il est un ardent défenseur de la république et des libertés individuelles et condamne l'esclavage. Il revient en Angleterre en 1787 et suit avec enthousiasme la Révolution française et la défend en 1791 dans "Les Droits de l'Homme" (The Rights of Man) où il en fait l'apologie.

Poursuivi par le gouvernement britannique, Thomas Paine se réfugie en France et devient citoyen français. Ami des Girondins, il est élu député à la Convention où il vote l'abolition de la monarchie, mais pas la condamnation à mort du roi Louis XVI. En 1794, il tombe en disgrâce avec les Girondins et échappe à la peine de mort grâce à l'intervention de l'ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique en France, James Monroe (1758-1831).

Dans "L'Age de Raison" (Age of Reason) écrit de 1793 à 1796, Thomas Paine critique le rôle social et politique des religions et défend une forme de philosophie déiste.

Dans "La Justice Agraire" (1797), il propose de garantir un revenu minimum et, en précurseur, évoque une éducation publique gratuite. Ecoeuré par la politique française, il retourne aux Etats-Unis d'Amérique en 1802.



Accueil    Biographies    Haut de page