La Toupie  >  Biographies   >  Pierre Mendès France

"Toupinoscope", les biographies de la Toupie



Pierre Mendès France


Homme politique radical-socialiste français

1907 - 1982




Biographie de Pierre Mendès France


Pierre Mendès France, issu d'une famille d'origine portugaise, est à l'âge de 21 ans le plus jeune avocat de France. Inscrit au Parti Radical depuis l'âge de seize ans, il s'intéresse aussi aux questions économiques et financières. Il milite au sein de la Ligue d'Action Universitaire Républicaine et Socialiste (mouvement d'étudiants s'opposant à l'extrême droite) dont il est l'un des dirigeants.

Pierre Mendès France est élu député de l'Eure en 1932 et devient maire de Louviers en 1935. Son livre, "La banque internationale, Contribution à l'étude du problème des Etats-Unis d'Europe" (1930) fait de lui un économiste reconnu. Malgré son désaccord sur la politique monétaire et sur la non-intervention dans la guerre d'Espagne, Pierre Mendès France soutient le Front Populaire. Sous-secrétaire d'État au Trésor dans le deuxième gouvernement de Léon Blum (du 13 mars au 8 avril 1938), il propose une audacieuse réforme économique, se réclamant de principes keynésiens. Mais le gouvernement est renversé avant qu'elle ne soit appliquée.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Pierre Mendès France, qui a rejoint Londres, combat dans les Forces aériennes françaises libres et fait partie du Comité français de libération nationale. En 1944, de Gaulle le nomme ministre de l'Economie, mais Pierre Mendès France démissionne en avril 1945 lorsque le général refuse de suivre sa politique de rigueur.

De 1946 à 1951, il s'éloigne de la politique et travaille au sein de différentes institutions internationales : Banque internationale pour la reconstruction et le développement, Conseil économique et social de l'ONU, Fonds Monétaire International (FMI) dont il est élu président en 1948.

Après s'être opposé à la politique coloniale depuis 1950, Pierre Mendès France qui est Président du Conseil de 1954 à 1955, signe les accords de Genève mettant fin à la guerre d'Indochine. Puis il accorde l'autonomie à la Tunisie. Son gouvernement est finalement renversé en février 1955 par l'Assemblée nationale.

Après avoir été brièvement ministre dans le gouvernement Guy Mollet en 1956, Pierre Mendès France s'oppose au projet de Constitution du général de Gaulle qui est adoptée par référendum en 1958.

Adversaire intransigeant du gaullisme, il milite alors au Parti socialiste unifié (PSU) et participe à la recomposition de la gauche socialiste. Battu aux élections législatives de 1968, Pierre Mendès France reste en retrait de la vie politique, mais soutient la candidature de François Mitterrand aux élections présidentielles de 1974 et 1981.

Jouissant d'une réelle popularité dans l'opinion, Pierre Mendès France conserve l'image d'un homme politique modèle ayant marqué l'histoire de la IVème République.



Accueil    Biographies    Haut de page