La Toupie  >  Biographies   >  Jules Guesde

"Toupinoscope", les biographies de la Toupie



Jules Guesde


Journaliste et homme politique français

1845-1922




Biographie de Jules Guesde


Jules Bazile, dit Jules Guesde, décide en 1867 de prendre le nom de sa mère pour signer ses articles de journaliste républicain sous l'Empire. En 1871, après la Commune de Paris à laquelle il apporte son soutien, Jules Guesde est condamné à 5 ans de prison, mais il se réfugie en Suisse puis en Italie où il découvre le socialisme et milite en fondant un journal, "Le Réveil International".

De retour à Paris en 1876, Jules Guesde diffuse les idées marxistes en France avec son journal "L'Egalité" (1877-1883), puis crée avec Paul Lafargue le Parti Ouvrier Français (POF), le premier mouvement se réclamant du marxisme, qui contribue à en répandre les idées.

Elu député de Roubaix de 1893, Jules Guesde défend des idées collectivistes, internationalistes et révolutionnaires. Il s'oppose, en 1899, à Jean Jaurès en rejetant l'alliance avec les partis bourgeois du ministère de Waldeck-Rousseau.

Après le succès de ses thèses au Congrès d'Amsterdam en 1904, Jules Guesde est l'un des artisans, l'année suivante, de la création de la SFIO (Section Française de l'Internationale Ouvrière) issue de la fusion du Parti Socialiste de France (dont est issu le Parti Ouvrier Français) et du Parti Socialiste Français de Jean Jaurès.

Jules Guesde est député de Lille de 1906 à 1922. Pendant la Première Guerre mondiale, il se rallie à "l'Union Sacrée" et devient ministre d'Etat de 1914 à 1916. Au Congrès de Tours, en 1920, il décide de rester à la SFIO après le départ des partisans de la IIIe Internationale.



Accueil    Biographies    Haut de page