La Toupie  >  Biographies   >  Epicure

"Toupinoscope", les biographies de la Toupie



Epicure


Philosophe grec

341-270 av. JC




Biographie d'Epicure


Philosophe grec, né à Samos, élève de Xénocrate. Vers 311, Epicure crée une école de philosophie à Mytilène (île de Lesbos), puis deux ou trois années plus tard, il prend la direction d'une école à Lampsacus (Lâpseki, Turquie). En 306, il s'installe définitivement à Athènes pour professer sa doctrine à ses disciples fidèles dans son jardin. Cette école, ouverte à tous, est surnommée "le Jardin".

Sa philosophie matérialiste, dont le but est de conduire tous les êtres humains vers le bonheur, affirme que toute connaissance passe par la sensation. Dans le prolongement de l'atomisme de Démocrite, Epicure fonde une sagesse du plaisir basée non sur la jouissance, mais sur les plaisirs naturels et nécessaires, la maîtrise des passions, l'absence de souffrance pour le corps et l'absence de "trouble" pour l'âme (ataraxie). Pour Epicure, cette sagesse du plaisir est la condition qui, seule, permet de surmonter l'angoisse de la mort et d'atteindre une véritable conscience de soi. Ce rapport aux plaisirs a généré une des grandes incompréhensions de la philosophie par la confusion de l'épicurisme avec l'hédonisme ou la concupiscence.

Quatre postulats de base (tetrapharmakos) peuvent résumer l'éthique épicurienne : il n'y a rien à craindre des dieux; il n'y a rien à craindre de la mort; on peut atteindre le bonheur; on peut supporter la douleur.

Seules trois lettres (lettres à Hérodote, à Pythoclès et à Ménécée) et quelques maximes furent conservées par Diogène Laërce. On trouve des informations complémentaires sur la philosophie d'Epicure chez des auteurs latins comme Cicéron, Sénèque, Plutarque et Lucrèce. Ce dernier expose l'épicurisme dans son poème "De rerum natura" (De la nature).


Accueil    Biographies    Haut de page