La Toupie  >  Biographies   >  Emile Durkheim

"Toupinoscope", les biographies de la Toupie



Emile Durkheim


Sociologue français

1858 - 1917




Biographie de Emile Durkheim


Emile Durkheim est né à Epinal (Vosges) dans une famille juive pratiquante, son père était rabbin. Agnostique et ne voulant pas devenir rabbin, il entre à l'Ecole Normale Supérieure et obtient l'agrégation de philosophie en 1882. Il enseigne le droit et la philosophie avant d'entreprendre la rédaction d'ouvrages de sociologie et d'enseigner cette matière nouvelle à Bordeaux, puis à la Sorbonne à partir de 1902.

Emile Durkheim est considéré comme le fondateur de la sociologie moderne pour avoir réussi à associer la théorie et la recherche empirique. Influencé par le positivisme d'Auguste Comte (1798-1857), il énonça la spécificité du fait social, indépendance du groupe par rapport aux hommes qui le composent et considère les faits moraux comme des faits sociaux. Ses cours et ses écrits traitent de la solidarité sociale, du suicide, du fait moral et religieux, des méthodes pédagogiques.

Pour Emile Durkheim, les phénomènes religieux sont caractérisés par le sacré, représentation collective et impersonnel qui correspond à une transfiguration de la société qui s'adore elle-même. Emile Durkheim, républicain et universaliste laïc, pense que la morale civique, enseignée à l'école, doit se substituer à la morale religieuse pour faire des enfants des êtres sociaux. Défenseur du capitaine Dreyfus, il est l'un des membres fondateurs de la Ligue pour la défense des Droits de l'Homme et est un ami de Jean Jaurès.

Quelques oeuvres :
  • De la division du travail social (sa thèse, 1893),
  • Règles de la méthode sociologique (1894),
  • Le Suicide, étude de sociologie (1897),
  • Représentations individuelles et représentations collectives (1898),
  • L'éducation morale (1903),
  • Les formes élémentaires de la vie religieuse (1912),
  • Education et Sociologie (1922),
  • Sociologie et Philosophie (1925),
  • L'Evolution pédagogique en France (1938),
  • La Science sociale et l'Action (posthume, 1970).


Accueil    Biographies    Haut de page