La Toupie  >  Biographies   >  Charles Baudelaire

"Toupinoscope", les biographies de la Toupie



Charles Baudelaire


Poète français

1821 - 1867



Biographie de Charles Baudelaire


Né à Paris, Charles Baudelaire, orphelin de père à 6 ans, n'accepte pas le remariage de sa mère avec le général Aupick et restera toujours opposé à ce militaire et aux valeurs bourgeoises qu'il incarne. Destiné à faire des études de droit, il est renvoyé du lycée Louis le Grand pour son attitude rebelle à l'autorité. Après avoir obtenu le baccalauréat, il choisit une vie de bohème dans le Quartier Latin.

En 1841, sa famille l'incite à embarquer sur un paquebot pour les Indes. De ce voyage qu'il écourte avant son terme à l'île Maurice, il gardera de multiples impressions qui l'inspireront dans certaines de ses oeuvres (L'Albatros, Parfum exotique, etc.).

De retour à Paris en 1842, Charles Baudelaire mène une vie dissolue et commence à dilapider l'héritage qu'il reçoit de son père à sa majorité. Ayant été mis sous conseil judiciaire par sa famille, il devient, pour vivre, journaliste et critique d'art. Il admire les oeuvres d'Eugène Delacroix et d'Edgar Poe dont il traduit des oeuvres. Il commence alors à écrire des poèmes qu'il publie dans des revues mais qui rencontrent peu d'écho auprès du public. En 1848, il s'engage aux côtés des républicains, mais ses ardeurs révolutionnaires s'éteignent rapidement avec ses lectures de l'écrivain et philosophe contre-révolutionnaire, Joseph de Maistre (1753-1821).

En 1857, Charles Baudelaire publie son oeuvre majeure, le recueil de poèmes, "Les Fleurs du Mal". L'ouvrage est condamné "pour outrage à la morale publique et aux bonnes moeurs". Avec son éditeur, Baudelaire doit payer une lourde amende et supprimer certains passages. En 1860, il publie Les Paradis Artificiels, puis l'année suivante une nouvelle version des "Fleurs du Mal", expurgée des six poèmes litigieux. Ce n'est qu'en 1949 que la justice réhabilitera "Les Fleurs du mal".

Le poète séjourne en Belgique de 1864 à 1866 pour fuir ses dettes et y donner des conférences. Atteint de syphilis, d'hémiplégie et d'aphasie, il est ramené par sa mère à Paris où il meurt l'année suivante de la syphilis et des conséquence de l'abus d'alcool et de drogues. Il est inhumé au cimetière Montparnasse.

Héritière de la tradition classique et du romantisme, la poésie de Charles Baudelaire annonce la modernité et fait de lui un précurseur du symbolisme, puis plus tard du surréalisme. Poète torturé et considéré comme maudit, il décrit la dualité entre le bien et le mal, la volupté et la violence, la beauté et la laideur. Non reconnu de son vivant, il ne passe à la postérité qu'après sa mort.




Accueil    Biographies    Haut de page