La Toupie  >   Toupliographie   >   Les révolutions du capitalisme

 "Toupliographie" 

La bibliographie de la Toupie

Les révolutions du capitalisme

Maurizio Lazzarato

Editeur : Les empêcheurs de penser en rond, Paris


2004 - 259 pages - 19 euros*  -  ISBN-13 : 978-2846711043


Présentation de l'éditeur

Le capitalisme pourrait bien se transformer plus vite que ses adversaires, les laissant toujours en retard d'une époque. C'est le sentiment que l'on peut avoir à observer la manière dont certains répètent les analyses marxistes ou celles, symétriques, des économistes classiques. En se différenciant en un capitalisme de l'invention, préoccupé par la captation de la "coopération entre cerveaux", d'une part, et un capitalisme de la reproduction, souvent réimplanté dans les pays pauvres, d'autre part, le capitalisme a changé. Cela ne peut pas être sans conséquences sur la manière de s'opposer à lui. Comment rendre compte des concepts de travail, de production, de consommation, de communication, d'information et de coopération en assumant que le capitalisme n'est pas un "mode de production" (Marx), mais une production de mo(n)des ? Comment sortir de la double impasse de l'individuel et du collectif avec laquelle les théories libérales comme les théories socialistes ont pensé la "production de subjectivité" ? Comment traduire le concept de multiplicité en politique ? Comment penser le conflit non plus à partir de la contradiction dialectique, d'un dualisme de classes ou d'une division ami/ennemi, mais de la logique de l'incompossible (Leibniz) qui régit un monde où les possibles bifurquent et coexistent à la fois (Borges) ? En utilisant la boîte à outils de la sociologie de "la différence et la répétition" (Gabriel Tarde), de la philosophie de l'événement (Deleuze et Bakhtine) et une théorie du pouvoir comme action sur des actions possibles (Foucault).

Sociologue indépendant et philosophe, Maurizio Lazzarato vit et travaille à Paris où il poursuit des recherches sur le travail immatériel, l'éclatement du salariat, l'ontologie du travail et les mouvements "post-socialistes". Il a notamment écrit Puissances de l'invention. La psychologie économique de Gabriel Tarde contre l'économie politique (2002), Intermittents et Précaires (avec Antonella Corsani, 2008), et Le Gouvernement des inégalités. Critique de l'insécurité néolibérale (2008).




(*) Le prix est indicatif. Il a été relevé à un instant donné et peut varier dans le temps ou selon les rééditions. A confirmer auprès de votre distributeur habituel.


Accueil     "Toupliographie"     Haut de page