La Toupie  >   Toupliographie   >   Les idées égalitaires

 "Toupliographie" 

La bibliographie de la Toupie

Les idées égalitaires

Célestin Bouglé

Editeur : Le Bord de l'Eau, 33110 Lormont

Préface : Serge Audier.

2007 - 300 pages - 22,40 euros*  -  ISBN-13 : 978-2915651683


Présentation de l'éditeur
Qui est Célestin Bouglé ?
Il est temps de redécouvrir l’œuvre de Célestin Bouglé (1870-1940). Non seulement parce qu’il fut l’un des sociologues majeurs de son époque, aux côtés de Durkheim, mais aussi et surtout en raison de son infatigable combat pour une République laïque et sociale. Militant de la cause dreyfusarde, vice-président de la Ligue des droits de l’homme, radical-socialiste engagé dans les combats politiques de son temps, éditorialiste influent à la Dépêche de Toulouse, Bouglé a exploré des thèmes qui restent d’une étonnante actualité, près d’un siècle plus tard.

Son livre, Les Idées égalitaires, propose d’expliquer pourquoi, en Occident, se sont progressivement imposés les "idéaux égalitaires" affirmant l’égale dignité de tous les hommes et la valeur éminente de l’individu. Il montre aussi que ces idéaux humanistes nourrissent les meilleurs courants de la gauche républicaine : Jaurès lui-même n’affirmait-il pas que le "socialisme" est un "individualisme", mais "logique et complet" ? Ainsi, l’analyse sociologique de Bouglé est sous-tendue par un projet politique cohérent qui se revendique du "radicalisme", dans une proximité affichée avec le socialisme républicain. Ses thèmes clés sont la place centrale de la laïcité, le rôle de l’Ecole publique, l’exigence d’une politique active de solidarité, incarnée par la philosophie du "solidarisme".
Toutes ces thèses présentent un singulier intérêt en ce début du XXIe siècle, alors que les idéaux de solidarité ont conquis une place nouvelle dans le débat public. Durant les années 1980, lors de la grande vague néo-libérale, le slogan : "Solidaire, si je veux !", résumait bien cette idéologie hostile aux politiques de solidarité, accusées de niveler les différences de talent et d’étouffer le sens de la responsabilité individuelle. Or, la conception de l’égalité et de la solidarité défendue par Bouglé montre que la doctrine républicaine est irréductible à ces caricatures : son but est de promouvoir l’émancipation de tous, avec la conviction que la protection collective conditionne la liberté effective pour chacun de s’affirmer dans sa singularité. Si le républicanisme de Bouglé est attaché au développement de "l’individualisme", c’est donc à condition de comprendre que l’émancipation de tous les individus n’est possible que dans une société profondément solidaire.

Serge Audier, ancien élève de l’ENS-Ulm, agrégé et docteur en philosophie, maître de conférences à l’Université Paris-IV Sorbonne.




(*) Le prix est indicatif. Il a été relevé à un instant donné et peut varier dans le temps ou selon les rééditions. A confirmer auprès de votre distributeur habituel.


Accueil     "Toupliographie"     Haut de page