La Toupie  >   Toupliographie   >   La casse du siècle :

 "Toupliographie" 

La bibliographie de la Toupie

La casse du siècle :

À propos des réformes de l'hôpital public

Pierre-André Juven, Frédéric Pierru et Fanny Vincent

Editeur : Raisons d'Agir, Paris


2019 - 192 pages - 8 euros*  -  ISBN-13 : 979-1097084011


Présentation de l'éditeur :

Des couloirs transformés en hébergements de fortune, des personnels de santé au bord de la crise de nerfs, des mobilisations récurrentes, l’hôpital public est mis à rude épreuve. Ce livre propose une analyse des politiques hospitalières successives qui ont abouti à la crise actuelle. Une véritable casse de ce service public est engagée par des réformateurs adeptes de l’acculturation de l’univers médical à des logiques managériales qui contredisent son bon fonctionnement.

À l’encontre de toute évidence, les défenseurs d’une réorganisation du travail continuent de promouvoir à la fois des indicateurs de rentabilité ineptes et une vision techniciste de la médecine qui prétend substituer l’innovation aux relations humaines. Alors que la montée de la précarité et des souffrances sociales née de décennies de politiques néolibérales conduit une part croissante de la population à trouver refuge dans des services hospitaliers sous tension, l’hôpital se trouve devoir résister aussi bien aux manquements de la médecine de ville qu’à la concurrence de cliniques privées largement dispensées des obligations de service public. À l’heure où les mobilisations pour le défendre s’intensifient, un débat s’impose sur les missions de l’hôpital et les moyens qui lui sont accordés.


Pierre-André Juven est docteur en sociologie de l'École des mines de Paris. Membre de l'Institut francilien recherche-innovation-société (IFRIS), il est chercheur au Cermes 3. Ses recherches articulent sociologie de la quantification et sociologie de l'action publique. Il a enseigné à l'École des mines de Paris, à l'université Paris-Dauphine et à l'université d'Auvergne.

Frédéric Pierru est politiste et sociologue, chargé de recherche au CNRS. Il travaille en particulier sur les transformations de la médecine hospitalière et de l'administration de la santé.

Fanny Vincent est docteur en sociologie (thèse : Un temps qui compte. Une sociologie ethnographique du travail "en 12 heures" à l’hôpital public)




(*) Le prix est indicatif. Il a été relevé à un instant donné et peut varier dans le temps ou selon les rééditions. A confirmer auprès de votre distributeur habituel.


Accueil     "Toupliographie"     Haut de page