La Toupie  >   Toupliographie   >   Le biais comportementaliste

 "Toupliographie" 

La bibliographie de la Toupie

Le biais comportementaliste

Ouvrage collectif

Editeur : Les Presses de Sciences Po, Paris

Collection : Essai.

2018 - 128 pages - 14 euros*  -  ISBN-13 : 978-2724622423


Présentation de l'éditeur :

Toute une série de biais cognitifs nous empêchent de prendre des décisions rationnelles : conformisme, aversion pour la perte, surestime de soi, préférence pour le court terme, etc. Ce crédo des économistes et des psychologues comportementalistes a été repris à leur compte par les pouvoirs publics de nombreux pays, afin d'orienter les choix de leurs concitoyens. Nous sommes ainsi considérés comme des donneurs d'organes par défaut, nos enfants sont tenus à distance des frites dans les cantines, les détecteurs de vitesse nous font la grimace ou nous sourient, on nous informe que nous recyclons moins que le voisin...

Faciles à mettre en oeuvre, peu onéreux, ces nudges (de l'anglais "pousser du coude"), qui nous font modifier nos comportements sans que nous ayons à y réfléchir, sont devenus l’alpha et l’omega de la résolution des problèmes de société. Mais peut-on réduire l’action publique à une affaire de comportements individuels ?

Une analyse critique des savoirs comportementaux et de leur application s’impose, afin d’en comprendre le succès et d’en montrer les limites.


Auteurs :
  • Henri Bergeron, chercheur au Centre de sociologie des organisations (CSO/Sciences Po),
  • Patrick Castel, chercheur au Centre de sociologie des organisations (CSO/Sciences Po),
  • Sophie Dubuisson-Quellier, directrice de recherche en sociologie au CNRS et directrice adjointe du Centre de sociologie des organisations de Sciences Po (CSO, CNRS). Elle a notamment dirigé Gouverner les conduites, aux Presses de Sciences Po (2016).
  • Jeanne Lazarus, chercheure au Centre de sociologie des organisations (CSO/Sciences Po).
  • Étienne Nouguez, chargé de recherche CNRS au Centre de sociologie des organisations (CNRS/Sciences Po). Ses recherches interrogent les dynamiques qui lient santé et marché à travers l'étude des médicaments, des drogues et des aliments.
  • Olivier Pilmis, chercheur au Centre de sociologie des organisations (CSO/Sciences Po).

Définition de l'économie comportementale




(*) Le prix est indicatif. Il a été relevé à un instant donné et peut varier dans le temps ou selon les rééditions. A confirmer auprès de votre distributeur habituel.


Accueil     "Toupliographie"     Haut de page