La Toupie  >   Toupliographie   >   Don, intérêt et désintéressement.

 "Toupliographie" 

La bibliographie de la Toupie

Don, intérêt et désintéressement.

Bourdieu, Mauss, Platon et quelques autres

Alain Caillé

Editeur : Le Bord de l'Eau, 33110 Lormont

Collection : La bibliothèque du MAUSS.

2014 - 220 pages - 16,50 euros*  -  ISBN-13 : 978-2356872470


Présentation de l'éditeur :

Publié une première fois en 1994, retiré et actualisé en 2005 cet ouvrage reste plus actuel que jamais dans un monde dévasté par l'économisme. Il montre en effet en quoi consiste l'utilitarisme, qui en est la matrice, et il indique comment penser de manière alternative en mettant en oeuvre le "paradigme du don", i.e. une pensée politique du don, à mille lieues de tout idéalisme.

"S'il valait, nous dit l'auteur, la peine de rééditer le présent livre, épuisé depuis plusieurs années, c'est parce que les articles qu'il rassemble et notamment les trois textes principaux – la critique de Pierre Bourdieu, la relecture de la République de Platon et la réflexion sur le don, l'intérêt et le désintéressement (et sur Derrida...) – correspondent à des moments charnières dans la réflexion du Mauss."

En tant qu'hommes et femmes modernes nous nous trouvons écartelés entre deux séries de certitudes et d'exigences parfaitement inconciliables. D'une part, notre époque nous pousse impérieusement à croire que rien n'échappe à la loi toute puissante de l'intérêt et qu'il nous faut nous-mêmes nous y plier en devenant des "calculateurs" avisés. D'autre part, nous aspirons tous à nous y soustraire pour accéder enfin à cette pleine générosité, à ce don pur et entier, que la tradition religieuse dont nous sommes issus nous enjoint de rechercher. Mais c'est là une tâche impossible, rétorque la première croyance pour qui rien n'échappe au calcul, si bien qu'il ne saurait exister de générosité et de don que mensongers.

Pour Alain Caillé, la question est mal posée. L'examen, à travers deux de ses plus grands représentants (Platon, P. Bourdieu), de ce qu'il appelle "l'axiomatique de l'intérêt" ; celui, à l'inverse, des caractérisations du don par une impossible et inaccessible pureté (J. Derrida), révèle la profonde solidarité qui unit les deux pôles de l'esprit moderne, et incite à chercher, dans le sillage du Marcel Mauss de l'Essai sur le don, une conception du don plus harmonieuse et raisonnable. Rien n'est sans doute en effet plus urgent si nous voulons penser notre temps, scientifiquement et moralement, à égale distance du cynisme et de l'idéalisme.


Alain Caillé est Professeur de sociologie. Il est notamment l'auteur de : Anthropologie du don. Le tiers paradigme (Desclée de Brouwer, 2000) ; Histoire raisonnée de la philosophie morale et politique (sous la dir. de A. Caillé, Ch. Lazzeri et M. Senellart, La Découverte, 2001). Sa notoriété est mondiale.




(*) Le prix est indicatif. Il a été relevé à un instant donné et peut varier dans le temps ou selon les rééditions. A confirmer auprès de votre distributeur habituel.


Accueil     "Toupliographie"     Haut de page