La Toupie  >  Eviter les pièges de la pensée > Effet retour de flamme

Eviter les pièges de la pensée : Les biais cognitifs


Effet retour de flamme




L'effet retour de flamme est un biais cognitif qui conduit des personnes confrontées à des preuves logiques et claires qui contredisent ou invalident leurs croyances, à les rejeter et à se sentir confortées dans leur croyance initiale.

Cette expression a été créée en 2006 par les universitaires américains Brendan Nyhan et Jason Reifler dans un article intitulé "When Corrections Fail: The persistence of political misperceptions".

Nous avons vu, avec le biais de confirmation, que l'être humain est enclin à accepter sans esprit critique des informations, qu'elles soient vraies ou fausses, qui correspondent à ses croyances antérieures. Quant à l'"effet retour de flamme", Nyhan et Reifler l'interprètent comme le résultat possible du processus par lequel les personnes contre-argumentent les informations incompatibles avec leurs croyances et renforcent ainsi leur point de vue. Une autre explication met en oeuvre le renforcement collectif et l'hypothèse selon laquelle il existe davantage d'informations que celles dont on dispose et qui soutiennent la croyance. En effet, si l'on sait qu'il existe une communauté de personnes qui partagent nos convictions et si l'on croit qu'il y a certainement des informations que nous ne possédons pas, mais qui l'emporteraient sur les informations contraires qui ont été fournies, alors la rationalisation devient plus facile, par un processus qui conduit à donner plus de poids au renforcement des croyances de la communauté. Il semblerait que l'effet retour de flamme est d'autant plus important que les croyances sont idéologiques et fondées sur l'émotion, que la personne manque de confiance en elle et a un sentiment d'insécurité.

Cet effet se rencontre particulièrement chez les croyants, les militants politiques les plus engagés, mais on peut aussi le croiser dans bien d'autres circonstances (diplomatie, chercheurs, astrologues, etc.) et bien évidemment dans la vie de tous les jours.

On parle d'effet boomerang quand une tentative de persuasion a l'effet inverse de celui attendu et renforce les attitudes de la cible plutôt qu'elle ne les modifie.



Accueil     Les pièges de la pensée     Haut de page